Créer un site gratuitement Close

Différents types de robotisation au service de la médecine


               1.     Les systèmes de guidage


Un des problèmes majeurs pour les médecins est de pouvoir localiser la maladie du patient. Avec les systèmes de guidage des robots, l'organisme peut désormais être visualisé de différentes manières. Le médecin peut désormais voir l'organisme, mais aussi l'aspect physiologique de ce dernier, et donc de déceler immédiatement si la zone observé est malade notamment grâces a divers méthodes dont la plus connue est par IRM. L’IRM  permet d’analyser plusieurs parties du corps que d’autres techniques ne peuvent pas faire correctement.

L'IRM est un examen médical complètement indolore, en revanche très bruyant. L’IRM est une technique radiologique récente, sans effets secondaires connus qui utilise l’influence d’un grand champ magnétique sur le corps pour pouvoir produire des images. Cet appareil nécessite de placer le patient dans une zone où règne un fort champ magnétique. Pour obtenir un tel champ, l’appareil utilise une grande bobine de fil conducteur enroulé autour du tunnel.

Depuis de nombreuses années et encore aujourd'hui des chercheurs tentent d'améliorer cette technologie en augmentant notamment la puissance en Tesla des IRM (cette valeur fait référence à l’intensité du champ magnétique) : en effet au début les IRM n'étaient pas très puissants (0,5 à 1Tesla pour le début des années 80). Les nouvelles installations ont une puissance de 3T, les IRM de recherche vont de 7 à bientôt 11T pour les meilleurs IRM  de recherche. Cette augmentation de puissance permet d'obtenir de meilleures images de meilleure résolution afin de visualiser au mieux les maladies. De plus l'IRM ouvert à fait son apparition : au début, les IRM étaient toujours fermés. Cela n'était donc pas agréable pour les patients claustrophobes.

IRM

 

 

 

 

 

 

 


               2. Les robots de téléopération et les robots sensibles au toucher


La robotique médicale va également jouer un rôle primordial dans d'autres domaines, comme dans le cadre des chirurgies viscérales et thoraciques.

Lors de ces opérations les chirurgiens se fatiguent plus à cause de la complexité des mouvements mais aussi du fait que les opérations durent parfois plusieurs heures. C'est dans ce domaine que sont utilisés les robots Da Vinci et Zeus, robots de téléopération. Un DaVinci est un robot médical, et plus précisément une machine dirigée par un chirurgien pour réaliser des opérations. Ses bras manipulateurs possèdent sept degrés de liberté contrairement au poignet humain qui n'en possède que trois,et ils permettent une plus grande précision, car les petits mouvements du chirurgien n'ont pas d'effet sur eux.

Les robots sensibles au toucher sont également appelés robots synergiques. Ils sont en quelque sorte la continuation de la main du chirurgien, une main plus précise qui permet au chirurgien d'éviter les zones à risques. Ces derniers sont équipés de capteurs d’effort et peuvent donc ressentir et suivre la main du chirurgien.

da-vinci-robot-chirurgien-01.jpg 

 

 

 


            

 

 

 

 

 

 

  3. Les simulateurs chirurgicaux


Il existe des robots permettant de simuler les symptômes de maladie. Ces robots sont aussi appelés « robots-patients » car ils restituent le comportement de l’homme, quand ce dernier est atteint d'une maladie, ce qui permet aux médecins de s’entraîner sur eux. Par exemple le robot Ken que nous apercevrons dans la vidéo simule les effets de la grippe A H1/N1.

 

             4. Les lasers

La chirurgie de l’œil (parfois désignée comme chirurgie ophtalmologique ou chirurgie oculaire), est une opération chirurgicale de l'œil, réalisé soit par un ophtalmologue soit par un chirurgien et qui a pour but de permettre au patient de mieux voir sans porter de lentille ni lunette. Il existe différents types interventions principales qui sont pratiquées aujourd'hui donc le laser.

Le Lasik est un laser qui permet de corriger les troubles visuels de l’œil (notamment pour les patients atteint de myopie mais aussi utilisable pour l'astigmatisme et l'hypermétropie). Le médecin spécialiste qui pratique cette intervention expose l'œil au laser.

Ainsi cette opération nécessite obligatoirement la présence de la robotique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site