Créer un site gratuitement Close

2 - Les organes artificiels

a)         Définition 

La greffe d'organe signifie que l’on remplace un organe déficient par un organe sain. Les malades concernés sont très divers, mais ils ont comme point commun d’avoir un état physique qui se dégrade, et cela malgré la prise de traitements médicaux.
On sait aujourd’hui greffer avec succès six organes différents. Le rein est le plus couramment greffé, suivit du foie, du cœur, des poumons, du pancréas et des parties de l’intestin. Les greffes de cœur, de foie, de poumon sont vitales.
Cependant les dons d'organes sont rares ou sont soit refusés. Face à une telle urgence, la recherche médicale se mobilise et explore différentes pistes. Il est vrai que depuis quelques années, la recherche concernant le développement des organes artificiels s'intensifie. Même si nous sommes encore loin de l'homme bionique, on trouve aujourd'hui des organes artificiels autonomes capables de remplacer les organes défaillants.
 
b)         Exemple le cœur artificiel

Par exemple, différents prototypes de cœur artificiels ont été mis au point, certains n'étant que des organes de transitions, mais les chercheurs travaillent actuellement sur un cœur entièrement autonome pouvant remplacer définitivement l'organe défaillant. Un cœur artificiel est une prothèse qui est le remplacement d'un membre ou d'un organe par un appareillage conçue en guise d'assistance circulatoire pour traiter les personnes présentant de l'insuffisance cardiaques et autres maladies cardio-vasculaire graves. La recherche et les tentatives de production de cet organe artificiel ont montré que les principaux obstacles à surmonter sont le rejet et la batterie externe au dispositif qui limite la mobilité du patient, le cœur ayant un fonctionnement relativement facile à copier puisqu’il fonctionne comme une pompe.
   
 
 Il existe deux types de prothèse cardiaques :
• Le cœur artificiel provisoire qui est un cœur rotatif de Monties ou une pompe centrifuge à turbine, dans l'attente d'une transplantation cardiaque, brancher une pompe mécanique en parallèle à la circulation sanguine. Le cœur reste en place, mais un tuyau relie le ventricule gauche à la pompe : dispositif d'assistance ventriculaire.
Comme le Lionheart qui destinée à remplacer ou à optimiser la fonction ventricule gauche défaillante.  Il faut pour cela que la partie droite du cœur fonctionne normalement.
Ce ventricule est totalement interne à la cage thoracique, il a une transmission transcutanée de l'énergie, par couplage inductif, entre la bobine interne (connectée à la commande du moteur) et une bobine externe.  
 
• Le cœur artificiel total réservé aux malades graves, qui remplace totalement le cœur biologique. Le chirurgien laisse généralement les oreillettes en place et y connecte les ventricules automatiques ainsi qu'avec les vaisseaux. Le risque de rejet est important.
Le Jarvik-7 est lui-même un cœur artificiel totalement implantable. Lui aussi est muni de deux ventricules qui sont des pneumatiques implantables en intra-thoracique de septième génération de volume maximum 100ml d’où le nom de Jarvik-7. Chaque ventricule est muni de deux valves unidirectionnelles. Puis enfin il y a un générateur d'air comprimé externe et une console.
Son originalité est d'avoir une transmission transcutanée de l'énergie, par couplage inductif, entre la bobine interne (connectée à la commande du moteur) et une bobine externe.  Les deux ventricules sont connectés au générateur d'air comprimé grâce aux deux lignes d'activation. Elles sont aussi reliées par deux collerettes auriculaires souples  qui sont des bords rabattus d'un "tube", qui sert à le raccorder à un autre. Ensuite , le cœur artificiel est lui-même relié aux artères par deux tubes en dacron.
 
 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site